Image
Haut
Découvrez le site de La Belle Assiette
Navigation
24 novembre 2015

La bûche idéale

Noël approche et de nombreux chefs pâtissiers annoncent leurs choix de saveurs et de style pour cette fin d’année 2015.

Buche PdG

Si nous avons tendance à être largement classiques dans nos choix de plats, le dessert reste un point primordial à la veille de Noël et permet quelques extravagances. Les chefs pâtissiers se mettent à travailler sur ce sujet des mois à l’avance en scrutant de près les tendances food à venir.

Ces derniers misent sur les agrumes ou les fruits exotiques qui sont de saison tout l’hiver. On retrouve toujours les fameux marrons glacés, une valeur sûre à Noël. Cette année, on remarque aussi que de nombreuses maisons choisissent une alternative sans gluten.

Buche PdG individuelle

Au Prince de Galles, la chef Stéphanie Le Quellec et son équipe rendent hommage aux mosaïques qui habillent le luxueux patio de l’hôtel en créant une bûche graphique délicieusement poudrée. Une fine couche de chocolat au lait, mousse au marron et éclats de marrons glacés reposent sur un biscuit moelleux à la farine de châtaigne et une marmelade à la mandarine. De son côté, le Fouquet’s présente sa bûche « sans gluten » en forme de carrousel qui cache un biscuit amande, une mousse coco réveillée par une touche de citron vert ainsi qu’un coeur passion-framboise. Pour les amoureux du chocolat, Jean-Paul Hévin a créé la Bûche d’Enfer : biscuit au chocolat et aux amandes, mousse au chocolat noir, crème chiboust, nougat et miel de sarrasin. Une bombe de gourmandise mais à Noël tout est permis.

Buche Marion Chez Hugo & Victor, on opte pour une bûche au look assez classique dont les saveurs nous font saliver d’avance : meringue croquante à la poudre de noisettes, mousse au praliné, biscuit financier aux zestes de clémentines, croustillant praliné et nuage de café. Une bûche appelée Marion en hommage au personnage de Catherine Deneuve dans Le Dernier Métro de François Truffaut. Claire Damon de la pâtisserie Des gâteaux et du pain a imagine une bûche délicate et féminine autour du pamplemousse rose de Corse. Elle utilise une farine de riz parfumé à la rose qui souligne l’amertume du fruit.

Rappelons aux becs sucrés que selon la tradition provençale, on sert pas moins de treize desserts à Noël, de quoi vous faire déculpabiliser d’opter pour deux bûches différentes, non ?
 
La Belle Assiette
Découvrir le nouveau service de La Belle Assiette : Buffet !

Cet article vous a intéressé ? Recevez les prochains par email:





Envoyer un commentaire

Écrit par

Catégories

Tendances