Image
Haut
Découvrez le site de La Belle Assiette
Navigation
26 novembre 2019

Les légumes oubliés

Les légumes que nous avons oubliés. Quels sont-ils ?

Depuis quelques années, nombreux sont ceux et celles qui veulent soigner leurs alimentation. Cependant, il ne s’agit pas uniquement du soucis de notre santé, mais aussi de faire de bonnes actions pour la planète.   

Mais connaissons-nous vraiment tous les légumes ? Peut-être avons-nous oublié certains d’entre eux qui remontent au temps de nos grands parents. 

Les légumes que nous avons l’habitude de cuisiner possèdent de nombreux bienfaits mais nous avons toujours tendance à manger ceux que nous connaissons depuis notre enfance. Pourtant, si l’on cherche un peu nous bénéficions d’énormément d’autres légumes qui ont longtemps été mis de côté.  

Mais quels sont-ils ? Nous allons redécouvrir leurs nombreux avantages pour la santé, et revenir à nos racines. Alors à vos assiettes !

Les légumes de nos grands parents

Le panais 

Légume très ancien, le panais ressemble à une grosse carotte et possède une saveur douce et sucrée. Nous pouvons le consommer cru, en salade, cuit, en soupe ou encore en purée.

L’ortie

Souvent considéré comme une mauvaise herbe, l’ortie fut longtemps classée dans la catégorie des légumes. Ce légume-feuille, possède de bons atouts nutritionnels, de quoi faire une bonne soupe healthy le soir pour tout le monde. 

Elle se prépare comme la plupart des légumes-feuilles, en gratin, en quiche, et même en tisane !

Le crosne 

Originaire de Chine, le crosne est un légume qui possède une forme particulière : celle d’une grosse chenille ! Légume racine dont le goût se rapproche de l’artichaut, il est peu calorique et très riche en eau. Très utilisé au Japon, il fait partie des aliments traditionnels dans la cuisine d’Extrême-Orient. 

Si vous souhaitez découvrir le goût qu’a ce légume ça tombe bien, car il se consomme cru, bien cuit à la vapeur, à l’eau, en gratin ou braisé.

Le cerfeuil tubéreux 

Après le panais, nous découvrons un nouveau légume racine : le cerfeuil tubéreux. Ressemblant à une petite carotte épaisse, il développe un goût très fin qui rappelle celui de la délicieuse châtaigne.  

Question cuisine, on le prépare de la même manière que la carotte. Comme ses prédécesseurs, il se déguste cru, râpé, cuit, en purée, en pot-au-feu ou braisé… 

Vous êtes du genre à tenter de nouvelles saveurs et ces légumes vous semble appétissants ? Alors, n’hésitez pas à faire appel à nos chefs à domicile en passant par notre site La Belle Assiette ! 

Cet article vous a intéressé ? Recevez les prochains par email:





Envoyer un commentaire

Écrit par

Catégories

Magazine, Tendances